15/11/2018 : 20ème anniversaire du Café littéraire

Jeudi 15 novembre 2018 à 14h15
au CCO – Tour Bretagne

Le 20ème anniversaire du Café littéraire aura lieu au CCO avec la participation exceptionnelle de Jean-Joseph Julaud

Au programme :  LES LIVRES DE LA RENTRÉE animé par Stéphanie  HANET

14h15-14h25 : Les livres de l’Ouest

Actualité des livres en région, préparée par Jean-Yves Paumier et Noëlle Ménard

  • Jean-Yves Paumier
    • Thierry Montauriol. Le roi Chocolat
      • GaÏa
  • Noëlle Ménard
    • Henri Lopes. Il est déjà demain
      • JC Lattès

14h25-15h 15- Les livres de la rentrée

  • Henri Copin
    • Estelle Sarah Bulle. Là où les chiens aboient par la queue
      • Liana Levi
  • Joël Cornet
    • Jérôme Attal. 37, étoiles filantes
      • Laffont
  •  Tifenn Rousseau
    • Julia Kerninon. Ma dévotion
      • Rouergue
  •  Jean Doucet
    • Tiffany Tavernier. Roissy
      • Wespieser
  •  Stéphanie Hanet
    • Serge Joncour. Chien-loup
      • Flammarion

15h15- 16h  : 20° anniversaire du Café littéraire

Quartier libre à Jean-Joseph Julaud avec Jean Amyot d’Inville, et l’équipe du Café.

Jean-Joseph Julaud est l’auteur de nombreux best-sellers dont l’Histoire de France pour les nuls. Il est membre de l’Académie littéraire de Bretagne et des Pays de la Loire.

Le Café littéraire  a été imaginé en 1998 par Catherine Decours, Jean Amyot d’Inville et Jean-Yves Paumier

Avec le concours des Livres de l’Ouest, des Bibliothèques pour tous, de l’Académie littéraire de Bretagne et des Pays de la Loire, de la librairie Coiffard et du CCO.

 Prochains Cafés

  • Jeudi 7 février 2019
    • Les livres d’ailleurs
    • Animation Ghislaine Lejard
  • Jeudi 28 mars 2019
    • Les livres d’histoire et les biographies
    • Animation Noëlle Ménard
  • Jeudi 6 juin 2019
    • Les livres de l’été
    • Animation Jean Amyot d’Inville

30/10/2018 : Dictée Jules Verne

Comme chaque année, l’Académie littéraire de Bretagne et des Pays de la Loire a organisé le 30 octobre dans l’auditorium de l’Hôtel du Département la traditionnelle dictée Jules Verne.

Jean-Pierre Colignon, membre de l’Académie, ancien chef du service correction du journal Le Monde, préparateur de l’épreuve, avait retenu cette année le thème du Canal de Nantes à Brest.

Cette épreuve, organisée avec le soutien du Conseil départemental de Loire-Atlantique, distingue deux catégories de participants, jeunes et adultes.

17/05/2018 : Prix littéraires 2018

Jeudi 17 mai 2018 à 18h00

Hôtel du Département – Quai Ceineray – 44000 Nantes

A l’invitation de Philippe Grosvalet, Président du conseil départemental de Loire-Atlantique, Noëlle Ménard, Chancelier, et les membres de l’Académie littéraire de Bretagne et des Pays de la Loire procèderont à la remise des Prix littéraires 2018.

  • Prix de Loire-Atlantique documentaire. Il sera décerné à Tugdual de Langlais pour son livre Marie-Étienne Peltier : Capitaine corsaire de la République (1762-1810), publié aux Éditions Coiffard.

Après quinze années de recherche pour rassembler les traces familiales aux archives de Cherbourg, à Aix-en-Provence et à Paris, Tugdual de Langlais évoque l’existence de son ancêtre Marie-Etienne Peltier.

Fils de l’armateur nantais Jean Peltier Dudoyer(sujet d’un précédent ouvrage du même auteur, Jean-Marie Peltier L’armateur préféré de Beaumarchais) Marie-Etienne Peltier exerça un rôle important lors de la révolution américaine. Il commanda La Virginie puis le Hussard en 1798 et effectua 7 prises anglaise lors de ses voyages. Pendant la République, le Directoire et le Consulat, il mena une vie d’aventures en Amérique du Nord, aux Antilles, aux Canaries et à Madagascar. En 1800, il épousa à Paris Anne Rivière-Souchères. Ce corsaire de la République mourra à Madagascar vers 1819.

  • Prix Yves Cosson de poésie : Il sera décerné à Luce Guilbaud pour l’ensemble de son œuvre.

Née à Jard-sur-Mer en Vendée en 1941, Luce Guilbaud a vécu en Guyane avant d’exercer son activité d’enseignante (CAPES d’arts plastiques et agrégation) dans le Loiret, près de Montargis. Revenue en 2002 dans le sud de la Vendée, elle se consacre à l’écriture, à la peinture et à la gravure. Elle a publié son premier recueil de poèmes La mutation des racines en 1975. En 2016, une exposition de ses œuvres plastiques et de ses livres d’artiste, intitulée Le Sillage éveillé, a eu lieu à la maison Julien Gracq de Saint-Florent le Vieil.

  • Publications récentes :
    • Livres
      • Mère ou l’autre, Tarabuste, 2014.
      • Vent de leur nom, Henry, 2015.
      • Dans mes filets, Ficelle, Rougier, février 2016.
    • Ouvrages écrits et illustrés
      • Renouées (Amandine Marembert et Luce Guilbaud), Les éditions du petit pois, 2014.
      • Le Sourire du scarabée, La renarde rouge, 2014.
      • Aux quatre orients le fleuve, Vagamundo, 2015.
    • Ouvrages illustrés
      • Yves-Jacques Bouin,Elle ne passe jamais bien loin, Mazette, 2010.
      • Danielle Terrien,Traces vertes, Rougier, Ficelle, 2010.
      • Cécile Oumhani,Cités d’oiseaux, La lune bleue, 2011.
  • Laisse de mer

 » La mer lève un peu ses secrets
met à nu ses dentelles effrangées
dévoile ses débâcles à cru
os de petite sirène nacrés de perles
et
les jupes de ma grand-mère
en lambeaux de sel
et
cris cohortes carapaces creuses
âmes vidées aux corps morts enchaînées
sur le rivage dévêtu/ la laisse de soif
promesses abandonnées
pauvres trésors des trépasséset toi allant par bris de coquillages
vers d’autres marées. »

11/06/2018 : Grand prix Jules Verne 2018

La première phase de pré-sélection des ouvrages en compétition a conduit les membres du jury présidé par Christian Robin à retenir cinq ouvrages en sélection finale :

  • Christian Buchet
    • La grande histoire de la mer
      • Cherche-Midi
  • François Chevalier
    • Les routes maritimes
      • E/P/A (Hachette Livre)
  • Arnaud de la Grange
    • Les vents noirs
      • Lattès
  • Anthony Poiraudeau
    • Churchill Manitoba
      • Incultes
  • Victor Pouchet
    • Pourquoi les oiseaux meurent
      • Finitude

Le vote exprimé par les membres du jury du Grand prix Jules Verne attribue ce dernier à Arnaud de La Grange pour Les Vents noirs. Son prix lui sera remis le lundi 11 juin 2018, lors de la séance solennelle de l’Académie qui aura lieu à 17h00, salle Francine Vasse, rue Colbert, à Nantes.

Ce premier roman est un récit épique aux confins du territoire ouïgour du Taklamatan et de la Sibérie. Son personnage, Verken – un officier français – s’est rendu dans cette région du monde avec le bataillon colonial sibérien constitué en 1918 pour soutenir l’armée blanche. Après la fin de la guerre, il part à la recherche de l’archéologue Émile Thelliot, qui s’est perdu dans une quête inaccessible, la démonstration d’une race indo-européenne oubliée dans les régions désertiques.

Collaborateur au quotidien Le Figaro, Arnaud de La Grange exerce le métier de journaliste. Il fut d’abord chargé de mission au Secrétariat général de la Défense nationale (SGDN) – organisme interministériel héritier du secrétariat du Conseil supérieur de la défense nationale – point de convergence des dossiers concernant la sécurité intérieure et extérieure de la France.

Il a rejoint en 1995 le service étranger du journal Le Figaro, où il s’occupe des questions stratégiques et de défense. Puis il fut responsable à Pékin de la Chine et d’une partie de l’Asie. Correspondant pendant cinq ans dans le Turkestan chinois, l’une des régions parmi les plus reculés du monde, il a contribué, en tant que coauteur, à cinq ouvrages. Avec Jean-Marc Balencie, il a notamment publié en 1996 une encyclopédie des conflits intitulée Mondes rebelles, et Les guerres bâtardes, en 2008.

Prix de l’Académie 2018

Une première phase de pré-sélection a conduit les membres du jury présidé par Ghislaine Lejard à retenir les sept ouvrages suivants pour la sélection finale :

  • Jean-Luc Bannalec
    • L’inconnu du Port Belon
      • Presses de la Cité
  • Thomas Giraud
    • La ballade silencieuse
      • La contre-allée
  • Teodoro Gilabert
    • Je transgresserai les frontières
      • Buchet Chastel
  • Marion Guillot
    • C’est moi
      • Éditions de Minuit
  • Jean-Pierre Le Dantec
    • Le disparu
      • Gallimard
  • Marie Le Gall
    • Mon étrange sœur
      • Grasset
  • Arnaud Le Guilcher
    • Du tout au tout
      • Robert Laffont

Le vote exprimé par les membres du jury du Prix de l’Académie littéraire de Bretagne et des Pays de la Loire attribue ce dernier à Jean-Pierre Le Dantec pour Le disparu.

Auteur d’une vingtaine d’ouvrages mais aussi d’émissions de radio et de télévision, le costarmoricain Jean-Pierre Le Dantec est originaire de Plufur, dans l’arrondissement de Lannion et le canton de Plestin-les-Grèves. Il est né le 14 mars 1943. Diplômé en 1966 de l’École centrale de Paris, il eut pour camarade de promotion le chanteur Antoine. Il intervint lors du colloque Bretagne et autogestion, organisé les 23 et 24 juin 1973 à Mûr-de-Bretagne, large confrontation d’idées à l’initiative de militants politiques, syndicaux et associatifs bretons.

Avec Michel Le Bris, il contribua en 1974 à la création de la collection « La France sauvage » chez Gallimard. Il publia cette même année Bretagne, Re-naissance d’un peuple. Pour le même éditeur, il anima la collection Les Presses d’aujourd’hui, dans laquelle sera édité Les dangers du soleil. Toujours chez Gallimard, il publia en 2015 Un héros, évocation de George Guingouin – l’une des figures héroïques de la résistance. L’ouvrage décrit la métamorphose d’un instituteur en chef de guerre, organisateur du premier maquis de France.

Après avoir enseigné les mathématiques, il fut le directeur de l’École d’architecture de Paris La Villette de 2000 à 2006. Architecte urbaniste, il assura la direction scientifique de l’équipe de Roland Castro lors de la consultation internationale sur l’avenir du grand Paris organisée par le ministère de la Culture fin 2007. Dix équipes pluridisciplinaires furent sélectionnées afin de produire des éléments prospectifs sur l’avenir de l’agglomération parisienne. Entre 2008 et 2009, son équipe formula une analyse et des recommandations autour du concept de devoir d’urbanité.

Jean-Pierre Le Dantec est aussi l’auteur de nombreux ouvrages d’essai sur l’art des jardins et sur le paysage dont Le Sauvage et le Régulier : Art des jardins et paysagisme en France au XXe siècle (2002), Splendeur des jardins de Paris, Jardins et Paysages : Une anthologie (2003).

25/10/2017 : Dictée Jules Verne au Conseil départemental

25 Octobre 2017 à 14h00, à l’Hôtel du Département

3 Quai Ceineray, 44000 – Nantes

Organisée par le Conseil départemental de Loire-Atlantique et l’Académie littéraire de Bretagne et des Pays de la Loire, cette treizième dictée est proposée par Jean-Pierre Colignon, lui même membre d’honneur de l’académie. Les personnes intéressés sont invités :

  • à s’inscrire jusqu’au 24 octobre 2016 par téléphone au 02 40 99 12 77
  • et à venir le mercredi 25 octobre au Conseil départemental (Salle du Conseil).

Il est précisé que les copies seront strictement anonymes. Les juniors sont les bienvenus s’ils souhaitent concourir de même que les personnes susceptibles de participer à la correction des copies.

Dictée de Jean-Pierre Colignon - Nantes

Photo Conseil départemental de Loire-Atlantique

Correcteur d’imprimerie, d’édition, puis de presse, Jean-Pierre Colignon fut durant une vingtaine d’années le chef du service correction du journal Le Monde. Depuis 2002, il a conjugué les fonctions de rédacteur, d’auteur de chroniques langagières, et de critique littéraire. Au sein de la direction générale des rédactions du groupe Le Monde, il fut le conseiller linguistique pour l’ensemble des journaux.

Membre de trois commissions ministérielles de terminologie (ministère de la Culture et de la Communication, ministère des Affaires étrangères, ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie) et du COSLA (Comité pour la simplification du langage administratif – Modernisation de l’Etat), il participe aux actions de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France.

01/09/2017 – 28/02/2018 : Si Jules Verne entendait ça ..

L’Académie s’associe au grand concours d’écriture lancé par France Bleu Loire Océan. La radio, qui s’attache chaque jour à valoriser le patrimoine local, a choisi le maître nantais de l’imaginaire  pour susciter la créativité des petits et des grands.

LE PRINCIPE :

Imaginez une étape du Tour du Monde en 80 jours dans l’esprit de Jules Verne.

Qualité de rédaction, créativité, respect de l’œuvre et des personnages du roman seront pris en compte pour départager les gagnants.

QUI PEUT PARTICIPER ?

Le concours est ouvert aux habitants de Loire-Atlantique et de Vendée.

4 CATÉGORIES

  • A : Les élèves de CM2 (inscription libre individuelle ou en groupe*)
  • B : Les collégiens (inscription libre individuelle ou en groupe*)
  • C : Les lycéens (inscription libre)
  • D : Les adultes tout public (inscription libre)

COMMENT PARTICIPER ?

L’œuvre doit être inédite et envoyée par e-mail uniquement avant le mercredi 28 février 2018. Les modalités de participation et d’inscription figurent sur le site de Francebleu.fr/loire-ocean.

QU’EST-CE QUE L’ON GAGNE ?

L’histoire sélectionnée sera enregistrée par des professionnels sous forme de série radiophonique et diffusée sur l’antenne de France Bleu Loire Océan pendant l’été 2018 !

Lien vers le site de France Bleu Loire Océan

Lien vers le film You Tube

23 et 24/09/2017 : Salon du livre du Croisic

La prochaine édition du Salon du livre du Croisic Plumes d’Équinoxe, dont Jean-Yves Paumier assure la direction artistique et à laquelle l’Académie est associée se tiendra les 23 et 24 septembre 2017, de 10h00 à 18h00, dans l’ancienne criée du Croisic. Le thème de l’année, Autour de Jules Verne, met l’accent sur « Le voyage au centre de l’aventure maritime avec Jules Verne et ceux qu’il a inspirés ».

Placé sous la présidence de l’amiral Loïc Finaz, membre des Écrivains de Marine, le salon accueillera notamment Jean Verne, qui apportera son témoignage familial.

  • Samedi 23 septembre à 16h00, Michel Valmer, Norman Barreau Gelly et Nicolas Souville présenteront leur spectacle interactif « Le Tour de Jules Verne en 80 minutes ».
  • Dimanche 24 septembre, à 10h30, à l’Ancienne criée, une table ronde sur le thème de « Mon Jules Verne » associera Jean Verne et différents intervenants.
  • Dimanche 24 septembre à 14h00, au parc de Pen Avel, une ballade littéraire et maritime est proposée par Michel Valmer et Françoise Thirion dans ce lieu où séjourna Jules Verne.

Pendant la durée du salon sera présentée une exposition des amis de la Bibliothèque municipale de Nantes avec le concours du musée Jules Verne, sur le thème « Le monde de Jules Verne ». Enfin, la réplique du Saint-Michel II, copie du voilier que fit construire l’auteur au Havre, fera escale au Croisic.

Jules Verne, photographie de Nadar

Parmi les auteurs présents au salon figureront notamment les écrivains sélectionnés par le jury du prix Plumes d’Équinoxe, auquel participent plusieurs membres de l’Académie (Noëlle Ménard, Jean-Yves Paumier, Ghislaine Lejard et Michel Germain). Comme les éditions précédentes, la manifestation sera marquée par des tables rondes (Jean-Baptiste Charcot, de Jean Malaurie), des entretiens avec les auteurs, et des séances de dédicaces.

  • Vendredi 22 septembre, à 19h00, à l’Océarium du Croisic, la conférence inaugurale associera Daphné Victor, fille de l’explorateur, et Stéphane Dugast, auteurs de la biographie Paul Émile Victor, j’ai toujours vécu demain.
  • Samedi 23 septembre, à 10h30, salle du Soleil Royal, à l’Hôtel de ville du Croisic, aura lieu la dictée Plumes d’Équinoxe, sélectionnée par Jean-Pierre Colignon.

En savoir plus : Programme téléchargeable à l’adresse suivante : http://www.lecroisic.fr/fr/evenement/129134

2 au 28/02/2017 : Expositions de Xavier Ménard

Aux Ateliers et Chantiers de Nantes

Université Permanente.

MICHEL CHAILLOU ET LA PRESQU’ÎLE DE QUIBERON

  • PHOTOGRAPHIES (2011-2015)

« Les villages, hameaux qui personnifiaient la presqu’île, donnant une couleur humaine à son herbe sauvage, n’avaient pas bougé d’un pouce depuis ses dix douze ans, toujours le même granit, fortifié par le même silence avec parfois une ombre qui s’escamote à une porte basse et le vent, l’éternel messager qui rend fous les jardinets, les maigres arbustes qu’il ne cesse de tourmenter, de plaquer contre la pierraille des murs « 

Michel CHAILLOU – L’Hypothèse de l’ombre (2013)

Michel Chaillou à Quiberon (Photo Xavier Ménard)

La presqu’île de Quiberon apparaît très tard dans l’œuvre de Michel Chaillou. Il faut attendre 1945 (Seuil 2004) pour mesurer combien cet espace clos est au centre d’une géographie intérieure qui n’a jamais cessé de le hanter. Dans L’hypothèse de l’ombre, paru quelques semaines avant sa mort, Michel Chaillou à Saint-Pierre Quiberon, comme si inconsciemment il voulait une dernière fois apprivoiser l’ombre de son adolescence.

CYCLES DE VIE : YVES COSSON

  • PHOTOGRAPHIES (2016)

« Ce ne sont pas des paroles en l’air, tours de passe –passe, escamotages, élucubrations. J’ai pris le temps et il m’a pris, il m’a appris à regarder et écouter.

Oui, j’ai usé mes yeux à syllaber les cieux. Je suis allé à la rencontre de l’invisible. J’ai fit reculer les frontières du réel. J’ai emprunté les passages secrets de l’imaginaire.

Je ne délire pas. J’explore scrupuleusement les contrées situées au-delà du miroir. Et les images de ce monde qui passe se fondent dans le kaléidoscope de la mémoire »

Yves COSSON – Cycles de vie (1995)

Yves Cosson (Photo Xavier Ménard)

Yves Cosson évoquait souvent son « triangle des Bermudes » (Châteaubriant, Nantes, Piriac-sur-Mer puis Penthièvre en Saint-Pierre Quiberon) quatre lieux qui ont été pour lui une grande source d’inspiration. Devenu par les hasards de la vie un neveu par alliance d’Yves Cosson, le photographe a essayé à partir de la banalité des lieux qu’affectionnaient le poète, de les relire avec les yeux du rêve et de la poésie.