24 & 25/09/2016 : Salon Plumes d’Equinoxe (Le Croisic)

Samedi 24 et dimanche 25 septembre 2016

Ancienne criée du Croisic

Salon du livre Plumes d’Equinoxe

Programmation axée cette année sur le thème de la plaisance. L’académie fut associée par la contribution de plusieurs de ses membres au programme, la permanence d’un stand de présentation de ses activités (et de vente des cahiers) ainsi que par la présence de trois de ses membres au jury du prix Plumes d’équinoxe.

salon-du-croisic-2016

20ème édition …

Ce salon, inscrit dans l’actualité du Croisic et de la presqu’île guérandaise depuis maintenant 20 ans, a été initié à l’époque par Michèle QUELLARD, adjointe au maire. Son action est poursuivie aujourd’hui par Jacques BRUNEAU, adjoint en charge de la culture. La programmation a été confiée à Jean-Yves PAUMIER, directeur artistique du salon. Le thème de la plaisance, retenu pour l’édition 2016, découle d’un échange entre Jean-Yves PAUMIER et Yann QUEFFELEC, pressenti pour assurer la présidence de la manifestation. La plaisance s’entend comme « ce qui a trait à la navigation pour le plaisir, par opposition à cette même activité sous l’angle professionnel ou militaire ».

J.-Y. Paumier, Y. Queffelec, J. Bruneau

Un programme varié

Le prix Plumes d’Equinoxe a été attribué à Gilles Martin-Chauffier pour La femme qui dit non, publié chez Grasset.

le-croisic_m-germain_250916-031

G. Martin-Chauffier, lauréat 2016 du Prix Plumes d’équinoxe, pour son roman La femme qui dit non.

Ce roman raconte la vie d’une femme hors du commun – inspirée par la grand-mère de l’auteur. 1938. Alors que le destin de l’Europe s’apprête à basculer à Munich, un voilier anglais accoste sur l’Ile-aux-Moines. A son bord, Charles Evans et sa fille Marge. La jeune fille anglaise rencontre là deux jeunes Bretons, Blaise de Méaban et son meilleur ami Mathias. Elle épouse Blaise et, se croyant enceinte, ne peut l’accompagner à Londres lorsqu’il s’embarque pour répondre à l’Appel du Général de Gaulle. Esseulée, elle fait alors de Mathias son amant – et le véritable père de son fils. Ce trop lourd secret de famille et les guerres feront le reste…
De la débâcle 1940 à l’épuration en passant par la déportation, de la guerre d’Indochine aux Jeux olympiques de 1964 en passant par la guerre d’Algérie, ce trio amoureux traverse un quart de siècle où la petite histoire se mêle à la grande. On y lit la lâcheté et l’opportunisme des hommes, mais aussi leur grandeur. Marge, joueuse et intrépide, délurée, tolérante et libre, raconte leurs choix et leurs trahisons, leurs défaites et leurs victoires, leurs joies et leurs amertumes. Elle aura fait de sa vie une fête galante et incarné une certaine idée de la France. Marge, à la marge des conventions ; Marge, au centre de tous ces destins.

Le salon proposait surtout un programme de grande qualité comprenant :

  • des expositions (Belle plaisance en Bretagne, la plaisance en maquettes, présentation d’images anciennes sur le Croisic par Philippe Hervouët);
le-croisic_m-germain_250916-013

J. Amyot-d’Inville devant le stand de l’Académie

  • des conférences (Laurent Delpire, François Puget);
  • des entretiens avec les auteurs sélectionnés (Isabelle Autissier, Maud Bernos, Géraldine Danon, Gildas Flahault, Claire Fourier, Gilles Martin-Chauffier, Aude Picault, Catherine Poulain, Anne Quéméré);
  • des lectures littéraires (Michel Valmer);
  • une dictée ludique de Jean-Pierre Colignon;
le-croisic_m-germain_250916-010

Au second plan : J. Bruneau, J.-P. Colignon et J.-Y. Paumier Au premier plan, les lauréates de la dictée.

  • un Quizz sur le Croisic proposé par Jean-Yves Paumier avec le concours de Jean-Joseph Julaud;
  • une balade littéraire et maritime commentée par Françoise Thyrion et Michel Valmer.
img_0133

Danse avec M. Valmer devant le menhir de la Pierre-Longue, objet de culte païen en d’autres temps.

Partie de la baie du Sable-menu, la balade littéraire s’est achevée au rocher de l’ours, en passant par la roche du Grand-Autel, Pierre longue, la vigie La Romaine  (point le plus élevé du Croisic) et le rocher de l’ours. près de 80 participants ont pu à cette occasion écouter une évocation de la mer dans un florilège de poèmes déclamés par Michel Valmer et Françoise Thyrion. À chaque étape, Laurent Delpire a commenté en parallèle l’origine en ces lieux l’origine des bains de mer en 1845 est rappelée  l’histoire  des villas les plus anciennes ainsi que des remarquables de la côte.

img_0127

Le joueur de flûte de Hamelin, non pas: promenade littéraire sur la côte sauvage du Croisic, emmenée par M. Valmer et L. Delpire.

Be Sociable, Share!