Prix Yves Cosson de poésie

Responsable : Henri COPIN

  • Membres du Jury :

    • G. Bouatchidzé
    • H. Copin
    • E. Chartier
    • Gh. Lejard
    • P. Morin
    • M. Pondevie

Prix Yves Cosson de poésie 2018

Jeudi 17 mai 2018 à 18h00

Hôtel du Département – Quai Ceineray – 44000 Nantes

A l’invitation de Philippe Grosvalet, Président du conseil départemental de Loire-Atlantique, Noëlle Ménard, Chancelier, et les membres de l’Académie littéraire de Bretagne et des Pays de la Loire ont procédé à la remise des Prix littéraires 2018.

Le Prix Yves Cosson de poésie a été décerné à Luce Guilbaud pour l’ensemble de son œuvre.

Née à Jard-sur-Mer en Vendée en 1941, Luce Guilbaud a vécu en Guyane avant d’exercer son activité d’enseignante (CAPES d’arts plastiques et agrégation) dans le Loiret, près de Montargis. Revenue en 2002 dans le sud de la Vendée, elle se consacre à l’écriture, à la peinture et à la gravure. Elle a publié son premier recueil de poèmes La mutation des racines en 1975. En 2016, une exposition de ses œuvres plastiques et de ses livres d’artiste, intitulée Le Sillage éveillé, a eu lieu à la maison Julien Gracq de Saint-Florent le Vieil.

  • Publications récentes :
    • Livres
      • Mère ou l’autre, Tarabuste, 2014.
      • Vent de leur nom, Henry, 2015.
      • Dans mes filets, Ficelle, Rougier, février 2016.
    • Ouvrages écrits et illustrés
      • Renouées (Amandine Marembert et Luce Guilbaud), Les éditions du petit pois, 2014.
      • Le Sourire du scarabée, La renarde rouge, 2014.
      • Aux quatre orients le fleuve, Vagamundo, 2015.
    • Ouvrages illustrés
      • Yves-Jacques Bouin,Elle ne passe jamais bien loin, Mazette, 2010.
      • Danielle Terrien,Traces vertes, Rougier, Ficelle, 2010.
      • Cécile Oumhani,Cités d’oiseaux, La lune bleue, 2011.
  • Laisse de mer

 » La mer lève un peu ses secrets
met à nu ses dentelles effrangées
dévoile ses débâcles à cru
os de petite sirène nacrés de perles
et
les jupes de ma grand-mère
en lambeaux de sel
et
cris cohortes carapaces creuses
âmes vidées aux corps morts enchaînées
sur le rivage dévêtu/ la laisse de soif
promesses abandonnées
pauvres trésors des trépasséset toi allant par bris de coquillages
vers d’autres marées. »


  • Prix 2017 attribué à :
    • Cécile GUIVAR’CH
  • Poètes en pré-sélection :

    • Nicole LAURENT-CATRICE
    • Luce GUILBAUD
    • Cécile GUIVAR’CH
Be Sociable, Share!